Démission hâtive

Je viens d’être embauché… et je veux déjà démissionner!
Vous étiez enthousiaste à l’idée de commencer ce nouvel emploi, mais malheureusement, il ne semble pas remplir ses promesses. Devriez-vous démissionner immédiatement ou bien donner une chance au coureur?

La première réaction peut être de quitter son emploi dans les plus brefs délais, avant que la frustration causée par cette situation ne vienne empoisonner les relations avec gestionnaire et collègues de travail. Mais ce n’est pourtant pas la chose à faire.

Avant de poser votre lettre de démission sur le bureau du patron, il est préférable d’attendre un peu, explique Alexandre Lafond, vice-président de Mandrake Groupe conseil, une firme de gestion-conseil et de recrutement de cadres. «On pourrait d’abord le rencontrer pour lui expliquer que le poste ne correspond pas à ce qui nous a été ‘’vendu’’ au moment de l’embauche. Cela lui permettra de réajuster le tir et de revoir vos tâches en conséquence», indique-t-il.

«Avant de démissionner, il faut examiner jusqu’à quel point cet emploi ne répond pas à nos attentes», indique pour sa part Louise Brochu, CRHA, directrice principale chez Raymond Chabot Ressources humaines. S’il s’agit de quelques éléments seulement - certaines tâches, l’ambiance de travail, etc. - il est préférable d’attendre deux ou trois semaines avant de prendre sa décision.

Si malgré tout la situation ne s’améliore pas, on pourra alors commencer des recherches pour dénicher un autre poste. Car n’oubliez pas qu’il est toujours plus aisé de trouver un emploi quand on en a déjà un! 

Lire la suite